Intéressement

Quoi de mieux pour associer les salariés à la bonne marche de l’entreprise que l’intéressement ? En effet, cet outil prévoit le versement d’une prime aux salariés lorsque les objectifs fixés par l’entreprise sont atteints. Une solution gagnant-gagnant !

L’intéressement, qu’est-ce que c’est ?

L'intéressement est un accord d’entreprise facultatif permet au chef d’entreprise de verser une prime à ses salariés si les objectifs préalablement définis ont été atteints.

Les objectifs peuvent être liés aux performances financières et/ou spécifiques à l’activité de l’entreprise. Quelques exemples : hausse du chiffre d’affaires, amélioration du taux de remplissage pour les hôtels, augmentation du nombre de clients pour un cabinet de conseil, augmentation du panier moyen pour un commerce de proximité….

Qui peut en bénéficier ?

Comme tous les dispositifs d’épargne salariale, l’intéressement est accessible à tous les salariés ayant 3 mois d’ancienneté au minimum. Dans les entreprises de 1 à 250 salariés, le chef d’entreprise et son conjoint collaborateur peuvent également en profiter.

Quels sont les avantages de l’intéressement ?

Pour les bénéficiaires, la prime d’intéressement améliore le pouvoir d’achat. En effet, en la récupérant directement sur son compte bancaire, elle peut permettre le financement de projets personnels…mais attention, la somme perçue entrera dans les revenus imposables.

Pour éviter de gonfler ses impôts et s’il n’y pas de besoin de liquidités immédiates, il est toujours possible d’investir sa prime dans un plan d’épargne salariale. De plus, la prime investie dans un PEE ou un PERCOL peut déclencher l’abondement de la part de l’entreprise.

Côté entreprises, l’intéressement contribue à renforcer la motivation et la fidélisation des salariés avec cette gratification.

Cet avantage social aide également à attirer les talents lors de recrutements (au même titre que la mutuelle santé, la prévoyance,…).

Du point de vue fiscal et social, les primes d’intéressement versées réduisent l’assiette d’imposition des entreprises. Autre atout : Depuis le 1er janvier 2019, les entreprises de moins de 250 salariés ne payent plus de taxes sur les primes d’intéressement grâce à la suppression du forfait social.

Comment mettre en place un accord d’intéressement ?

Toutes les entreprises employant au moins 1 salarié même à temps partiel quelles que soient la forme juridique et la nature de l’activité peuvent instaurer un accord d’intéressement.

Cet accord de 3 ans, modifiable chaque année, peut être mis en place par :

  • accord avec un syndicat représentatif,
  • accord avec le Comité social et économique (CSE),
  • ratification des 2/3 des salariés.

Le chef d’entreprise décide :

  • de l’enveloppe globale de l’intéressement (limitée à 20 % de la masse salariale annuelle brute),
  • des critères de déclenchement de la prime (progression du chiffre d’affaires…),
  • et du mode de répartition par bénéficiaire (en proportion du salariale, selon le temps de présence ou uniformément). La prime est limitée à 75 % du PASS.

Les plus + réseau

Nous proposons des accords d’intéressement clé en main.

Nos experts étudient la situation de votre entreprise et votre stratégie pour vous proposer des critères spécifiques en fonction de vos objectifs.