Payez moins d’impôts avec votre nouveau PERCO (PERCOL)

PERCO, PERCOL… vous êtes perdu ? Pas de panique, nous vous expliquons. L’essentiel est que vous puissiez augmenter votre retraite, tout en payant moins d’impôts. Suivez le guide.

Le nouveau PERCOL : des versements libres et défiscalisables

Si votre entreprise a mis en place un PERCOL ou envisage de le faire, vous pouvez en bénéficier, au même titre que tous les salariés de la société, quel que soit votre niveau hiérarchique ou votre niveau de salaire.

Vous pouvez librement effectuer des versements sur votre PERCOL.
Grande nouveauté : ces versements* pourront être déduits de votre revenu imposable (jusqu’à 10 % de vos revenus de l’an passé).

De son côté, votre entreprise peut les compléter par des versements pouvant aller jusqu’à 300 % de votre mise, en fonction de l’accord collectif signé, dans la limite de 16 % du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale. Ce versement de l’employeur s’appelle « l’abondement ».

Vous pouvez alimenter votre PERCOL par vos primes de participation ou d’intéressement si ces dispositifs sont en place dans votre entreprise. Si tel est le cas, vous avez tout intérêt à le faire, car vos versements seront exonérés d’impôts sur le revenu.

Enfin, si vous disposez de jours monétisables sur votre compte d’épargne temps, vous pouvez également les verser dans votre PERCOL.

Le PERCOL : une sortie souple

Le PERCOL conserve ses deux avantages :

  • lors du départ en retraite, vous pouvez choisir de débloquer votre épargne sous forme de capital, de rente viagère ou par un dosage des deux ;
  • l’épargne peut être débloquée par anticipation avant la retraite pour l’achat de votre résidence principale.

Regrouper ses produits retraite ? C’est possible avec le PERCOL

Vous disposez d’un contrat Madelin, d’un PERP ou d’un Article 83 ? Sachez que grâce à la loi PACTE, vous pourrez transférer les sommes épargnées depuis vos autres produits retraite dans votre PERCOL.

Le bon conseil

Vous souhaitez réduire vos impôts ?
Faites des versements volontaires dans votre PERCOL.
Vous pourrez ainsi réduire votre assiette d’imposition (dans la limite de 10 % de vos revenus de l’an passé).

* Pour le PERCOL, les versements volontaires déduits du revenu imposable à l’entrée seront fiscalisés à la sortie. La plus-value est imposée à l’impôt sur le revenu ou au prélèvement forfaitaire unique. 
En cas de sortie en rente, celle-ci est soumise au barème de l’impôt sur le revenu après abattement et aux prélèvements sociaux, en totalité ou en partie selon les cas.